Chroniques de supermarché 

Facebook Twitter Gplus E-mail RSS

La cliente multi-tâches

Vous qui lisez cet article, clients ordinaires noyés dans la masse des caddies chargés comme des bourriques, et qui paniquez toujours à l’idée de vous présenter en caisse avec vos rouleaux de papier toilette quintuple épaisseur. Oui, vous là bas! Pas la peine de vous cacher, je vous vois très bien. Ne vous êtes vous…

Chaque détail a son importance

Le moindre détail, aussi insignifiant soit-il, a son importance. Même si entre nous cela ne paraît toujours évident à première vue, mais bon nous n’avons pas tous la clairvoyance d’une voyante modérément tarifée. Un grand magasin, voyez vous, exige de la discipline de la part de ses employés, sans exagérer au point d’affirmer que rien…

Les p’tits vieux

Il est une chose assez importante et que la plupart d’entre vous a peut être oublié: nos grand-parents ont assisté à la naissance des grandes surfaces. Toute leur vie ils ont profité du charme des commerces de proximité, alors quand ils ont vu débarquer ces temples de la consommation cela a quelque peu changé leurs…

Du chaos absolu à l’illusion de la perfection

J’ai toujours été fasciné par le spectacle qui prenait forme sous mes yeux chaque samedis matins, bien à l’écart des regards indiscrets de la clientèle. Je commençais à peine une demi heure avant l’ouverture du magasin, mais cette demi heure est de très loin la plus impressionnante de la journée, croyez moi. Je vais tenter…

Etre étudiant-salarié, ou bien l’inverse

J’avais dans l’idée de publier de temps en temps un billet plus en rapport avec la dure réalité de mon expérience. Car au delà des bons moments passés dans mon magasin se cachait une réalité bien moins rose qu’elle n’y paraissait. Je ne renie pas cet aspect là, bien au contraire. 😉 L’illustration est de…

Travailler dans le noir

Un bon employé se doit de s’adapter aux conditions de travail les plus incongrues. De manière plus classique, cela peut aller de la corvée de benne à cartons à l’arrière du magasin sous la pluie, ou une caissière seule qui attend désespérément de pouvoir encaisser un client alors que le magasin est vide. Mais bon,…

Quinze secondes dans l’enfer du bureau d’accueil

Je me rappelle d’une maladresse que j’avais commis il y a fort longtemps. Vous savez ce genre d’erreur de débutant où l’on passe pour un imbécile, un peu comme quand on fait un clafoutis sans enlever le noyau des cerises, ou quand on oublie de vérifier que rien ne dépasse avant de remonter la fermeture…

Home 2008 octobre