Chroniques de supermarché 

Facebook Twitter Gplus E-mail RSS

La ligne de caisse

Il y a des professions où l’employé peut être confronté à des situations stressantes. Cela tient souvent d’un infime détail qui donne du piquant, un je-ne-sais-quoi d’imprévu qui bouleverse les méthodes de travail, mêmes les plus éprouvées. Il peut s’agir de chiens méchants pour le facteur, d’une marque de saucisse qui supporte mal la cuisson pour un vendeur de hotdogs, d’un gros buveur de limonade pour un barman, et j’en passe… Et bien pour moi il s’agissait tout simplement de la ligne de caisse. 😮


L’illustration est de ~everevie

Oh oui je sais, encore un billet où je vais casser du sucre en morceau par paquets d’un kilo sur le dos des caissières. J’ai bien envie de vous répondre « Et alors???? ». Et vous l’aurez bien cherché parce que moi voyez vous, j’adore ça. Qu’est ce que j’y peux? ^^

Quand on est cloisonné dans son rayon à empiler des boîtes de conserves (soit une surface habitable d’environ 20m2) on ne doit affronter que le regard des deux caissières au bout de son rayon. Jusque là, ça reste supportable. Se faire mater l’arrière train n’est en soi pas désagréable, pour une fois que les rôles sont inversés. Mais qu’en est-il quand vous êtes chargé de vous occuper des T.G. (Têtes de Gondole). Cela vous expose à toute la ligne de caisses. Là, il n’y a pas qu’un binôme de caissière qui vous observe du coin de l’œil, mais toute une tripotée de chipies. Et en bande elles se sentent en confiance, plus rien de leur fait peur. J’en connais qui doivent s’évanouir à la simple lecture de ce paragraphe. :S

Quand il y a du monde, cela ne me pose pas de problème car ces demoiselles sont occupées à scanner du code barre à s’en tapisser le mur des toilettes jusqu’au plafond. Mais quand il n’y quasiment pas de clients comme en début d’après-midi, les caissières s’ennuient sur leurs petites chaises à roulettes. Très vite vous devenez leur seule distraction. Je les entends déjà à penser dans leur tête: « Mais que fait-il à tripoter sa T.G.? », « Est-ce qu’il a remarqué ma nouvelle coiffure? », « Il m’a dit bonjour ce matin? Non, alors je vais lui faire la gueule!! ». J’ai horreur d’être le-seul-pauvre-gars-à-travailler que tout le monde observe. J’ai comme l’impression d’être tout nu, la honte. :'(

Vous trouvez que j’exagère? Alors ajoutez à cela une bonne dose de stress, car voyez vous vous n’avez plus droit à l’erreur. La moindre maladresse de votre part comme laisser s’écraser sur le sol un pot de confiture, et c’est tout un bataillon de commères qui se retournent sur vous. Vous pouvez être sûr que l’autre bout du magasin est déjà au courant dans la minute. Votre bras devient tremblant. On vous laisserait un fouet dans la main que vous battriez les blancs en neige. Haaa, ça veut du spectacle, ça veut du sensationnel!!! Je vais leur en donner moi de quoi épater la galerie. Même à côté les ours cracheurs de feu qui font du tricycle leur paraîtront d’une banalité affligeante. Alors en s’agenouillant devant un rayonnage il m’arrive de découvrir accidentellement une partie de mon anatomie: une timide et nonchalante raie de fesses. Ce n’est peut être pas mon meilleur profil, je vous l’accorde. Avec un peu de chance je provoquerai une quelconque crise de nausées collective. Ben ouais, quoi? Moi je ne suis pas payé à amuser la galerie, je suis payé à faire de la mise en rayon. Vous vous attendiez à quoi? 😡

J’avoue que je me suis un peu lâché sur ce billet, mais bon je dois bien admettre que j’ai horreur d’être au centre de toutes les attentions. Pour me faire pardonner, je concéderai une petite phrase de circonstance: « qui aime bien châtie bien ». Elles sont mignonnes ces petites caissières. Et puis des fois y en a qui te parlent pendant que tu arranges ta T.G.. Et oui, une caissière a une bouche et elle sait très bien s’en servir. Ça prouve qu’on fait attention à vous en tant qu’individu et non en bête de foire. ^^

Cette semaine j’ai un peu bâclé mes billets mais je vous promets que je mettrai en ligne deux billets d’anthologie la semaine prochaine. 😉

Partage

6 réponses

  1. Excellent ce billet !!!! j’ai bien visualisé !!! mdrrrr bizzz

  2. J’aime toujours autant le style de tes récits. Merci encore !

  3. Ah là là, je ne relèverai même pas cette phrase qui semble anodine mais qui en dit plus qu’il n’y parait…."une caissière a une bouche et elle sait très bien s’en servir. "….NO COMMENT…(quoiiiii? j’ai les idées mal placées??? Oh !!!). Bon sinon je suis comme toi, dès que je sens être le centre de tous les regards (et vu ma grande beauté ajoutée à ma grande intelligence, crois moi c’est souvent !) je suis aussi du genre à me foutre les pieds dans le tapis, ce qui fait évidemment rire l’assemblée….arf, et en plus, je suis drôle ! ma vie est d’un difficile…..

  4. coucou Nico

    comme d’habitude j’ai bien rigolé. Désolée pour cette absence mais déjà j’ai mon fiston qui est venu 1 mois 1/2 nous voir, on a déménagé et de plus je n’avais plus le site.
    Tout ça m’a bien manqué pour ça que j’ai demandé à superginie de me redonner l’adresse.
    Un gros bisous Nico et au plaisir de te lire. Tout simplement génial ce billet lol.

  5. @Fabienne: "ravi que ça vous plaise" (slogan d’une marque célèbre) ^_^

    @Pidic: merci! J’ai vu ta subtile invitation pour ton concours, je vais tenter d’y participer.

    @Clélia: y a bien un(e) lecteur(rice) qui a osé faire la remarque. J4avoue je l’ai un peu fait exprès, mais j’avais dans l’idée que les caissières sont bavardes. Hhhuumm, quoi je ne suis pas credible??? -_- » » »’

    @La belle des îles: yeah!! Ma coco est enfin de retour!! *\o/*
    C’est amusant car j’ai un collègue de bureau qui vient de passer 5 semaines de vacances chez sa famille à Tahiti. Mais je pense qu’il s’agit du plus parfait hasard.

  6. Mais t’as pas honte d’exhiber ta raie des fesses toi!!!!!

Laisser un commentaire

 
Home En rayon La ligne de caisse