Chroniques de supermarché 

Facebook Twitter Gplus E-mail RSS

Monsieur M.

Comme chaque samedi, je me glisse dans la peau d’un technicien de la grande distribution. Il faut tout de même savoir que le fait de s’aventurer dans les coulisses d’un supermarché peut s’apparenter à entrer dans un autre monde. Une sorte univers régi par des lois bien spécifiques, où sévissent des rites et des coutumes bien obscures pour le consommateur lambda qui sommeille en chacun de nous. Ne vous êtes vous jamais demandé quels terrifiants mystères se terrent dans les réserves (qui sont cachées à la clientèle)? Je me propose de vous initier à ce monde étrange, peuplé de personnages assez atypiques …

Laissez moi vous raconter une anecdote assez amusante qui s’est produit hier, dans le magasin. Elle met en scène monsieur M. (j’ai décidé de garder son anonymat), vigile de profession. Monsieur M. n’est pas du genre à s’en laisser compter. Militaire de carrière il n’hésite pas à corriger les petits délinquants des hypermarchés. Pour cela, il a été formé à toutes sortes de techniques de traque: vidéosurveillance, indics (hé oui, il y en a aussi pour les vigiles), repérage des attitudes suspectes, etc. Il met à profit son expérience du camouflage (pousse un caddie pour se fondre dans la clientèle, fait semblant de lire un journal accoudé au frigo du rayon surgelé), et peut demander à tout moment des renforts aériens (pour ma part, je n’ai pas encore eu la chance d’assister à un assaut de parachutistes en magasin). Enfin bref, ce professionnel est rodé au milieu hostile qu’est une grande surface, et il est difficile de lui echaper.

Mais revenons à notre histoire. Monsieur M. a repéré une personne suspecte, il la suit discrètement jusqu’à son arrivée an caisse. Et c’est alors qu’au moment de payer ses courses, Monsieur M. intervient et lui fait remarquer publiquement son crime: avoir mangé un paquet de biscuits en rayon, et avoir caché la pièce à conviction (en l’occurence l’emballage du produit). Elle devra rembourser le magasin pour son méfait. Mais je sens que vous vous demander qui est cette personne? Il s’agissait en fait d’une religieuse (plus précisément une bonne soeur). C’est la consternation!! Son teint couleur tomate exprime avec justesse ses remords.

Cette petite histoire en a fait sourire plus d’un devant la machine à café. Je vais conclure sur une phrase prononcée par le D.R.H. du magasin sur cette affaire: Si maintenant même Dieu ne peut même plus avoir confiance en son personnel ….

Be Sociable, Share!

3 réponses

  1. Bah dis donc…y s’en passent des choses qu’on soupsonnerait pas à Leclerc… Moi, j ‘aimerai bien rencontré monsieur M. histoire d’apprendre quelques astuces de close combat, et de survie en milieu hostile…

  2. Même pas vrai d’abord … j’ai confiance en mon personnel …
    Et d’abord vous auriez de meilleurs traducteurs, vous auriez vu que le commandement c’était:
    ‘TU NE VOLERAS POINT sauf des gâteaux à Leclerc’

    Et puis je m’en fous … je suis Dieu … je recrute qui je veux d’abord !

  3. mdr !!!!

    je ne sais pas ce qui m’effraie le plus

    – l’acte répréssif de cette Dame de Foi
    ou
    – le fait que notre PDG se mette à faire de l’humour !!!!!

Laisser un commentaire

 
Home Les guest stars Monsieur M.