Chroniques de supermarché 

Facebook Twitter Gplus E-mail RSS

Le cycle de vie d’un article

Tout le monde a un but dans la vie, même une insignifiante boîte de sauce tomate. Je vois que vous êtes dubitatifs… Ainsi selon moi, le rêve de tout article de supermarché est de finir sa vie dans le sac de commission d’une gentille ménagère. Mais à votre avis, quelle distance sépare la réserve d’une grande surface de sa ligne de caisses? 20 mètres? Peut être 30 mètres? 50 mètres tout au plus? Cette zone parsemée de rayons peut devenir un véritable parcours du combattant pour nos petits pots de mayonnaise… 😛

L’illustration est de *aquamen1983

Mais attention, tous n’auront pas la chance de passer sous le lecteur de code barre de la caissière, car voyez-vous, les embûches foisonnent. N’avez-vous pas croisé un pot de confiture qui s’est élancé de lui même dans le vide? Une bouteille de vinaigrette qui a recraché sa sauce aromatisée à la moutarde sur le carrelage, le tout dans un dernier râle agrémenté de doux sons de flatulences? Déchirant, n’est-ce pas? Pourquoi seigneur les mettez-vous ainsi à l’épreuve? Pourquoi tant de cruauté? :'(

A y regarder de plus près, tous les produits ne sont pas égaux face aux dures lois du marketing: qu’il s’agisse de leur formes, de leur poids ou de leur couleurs. Le packaging peut rendre la prise en main sûre, ou bien au contraire la rendre extrêmement périlleuse. Une forme arrondie qui ne facilite pas son implantation en rayon expose le produit à une chute certaine. Mais il y a pire, je vous assure: si celui-ci n’est pas assez attrayant pour le client, il risque de passer sa D.L.C. (Date Limite de Consommation) telle une vieille Ukrainienne usée par des années de trottoirs. Quand ce ne sont pas les articles eux-même qui se mettent en péril, c’est leur fournisseur qui leur met des bâton dans les roues l’emballage: palette dite de « Pise », carton s’ouvrant de lui-même par dessous quand on le porte, et j’en passe… 😀

Pour vous aider à y voir plus clair, je vous ai schématisé ce parcours du combattant: « de la réserve vers la sortie du magasin ». Alors en vert je vous ai fait le chemin de la survie, et en rouge le chemin de l’exclusion sélective. (Vous pouvez agrandir le schéma en cliquant dessus): 🙂

[Cliquez sur l’image pour l’agrandir]

Dès leur en entrée en rayon, c’est chacun pour soi. Tous jouent des coudes pour atteindre la ligne d’arrivée en caisse. Mais au final, seuls les articles les plus résistants survivent. Si on pousse le raisonnement un peu plus loin, on pourrait parler de sélection naturelle. Et bien oui car rappelons le, tous les articles ne sont pas égaux face à cette sélection draconienne. A mon avis, Charles Darwin aurait adoré étudier les grandes surfaces. Peut être même qu’elles auraient pu lui inspirer sa célèbre théorie. 😉

Le prochain billet: Un produit d’entretien révolutionnaire

Be Sociable, Share!

7 réponses

  1. Wouah, le schéma…. ! Je comprends ce que tu me disais hier sur msn…

  2. Coucou Nico

    A partir d’aujourd’hui je ne verrai plus les articles de la même manière (rire)@+

  3. @X: exactement Pierre, et je ne regrette pas d’avoir chargé Visio 2007. Un petit bijoux cet outil ^_^

    @La belle des îles (PAS que de surnom): toi qui en a manipulé des tonnes derrière ta caisse, tu ne t’imaginais sans doute pas l’enfer qu’ils ont enduré avant d’arriver jusqu’à toi. Porte toi bien Coco.

  4. Enorme !!!! trop rude la vie d’un article !!!!! biz

  5. merci pour ton passage sur mon blog, je suis tout à fait d’accord avec toi, nous sommes entourés de malheureux hypocrites. Mais je ne vais pas me mettre à les plaindres.

  6. @Fabienne: respectons les boîtes de flageolets comme il se doit. Arf! ^_^

    @Arwen025: mais la fête des voisins reste une occasion de mieux connaître les autres, ceux qui n’écoutent pas de la musique à fond jusqu’à 4h du matin. Ça reste une bonne initiative.

  7. Finalement, je ne connais pas tout ça, très adepte du supermarché "point com" avec le super livreur qui, bientôt, rangera même les courses dans les placards……..alors le chocolat ira directement à coté de ma tasse café pour être dégusté sans que Miss Clochette (allergique à la foule et au caddies) ne soit sortie de chez elle!!!

    Très, très sympa ce blog ;o)

Laisser un commentaire

 
Home Les dossiers Le cycle de vie d’un article