Chroniques de supermarché 

Facebook Twitter Gplus E-mail RSS

Comme on entre dans les ordres…

 
L’autre jour, il m’est passé une idée totalement saugrenue dans ma tête. Vous savez, ce genre d’idée qui vous tombe dessus sans crier gare. Ce genre d’idées dont vous vous demandez comment elles ont pu transiter par votre petite cervelle. Certes j’en ai des idées tordues qui me traversent l’esprit à longueur de journée, y a des fois où je me fais peur moi même. Alors voila, et si finalement travailler dans une grande surface équivaut à entrer dans les ordres? :p


L’illustration est de ~koshoctet

Travailler dans un supermarché, cela signifie se vouer corps et âme à l’univers de la grande consommation. Votre foi envers votre dieu doit être sans limite. Certes il est capitaliste, mais que voulez vous il faut vivre avec son temps. Si les voies du seigneurs vous semblent impénétrables, sachez qu’elles empruntent néanmoins les autoroutes de l’économie de marché et les sentiers du pouvoir d’achat. 😀

Dès lors que vous signez votre contrat, vous vous engager à respecter certains vœux comme ceux que les profès sont tenus de respecter dans un ordre religieux. Le premier d’entre eux est le vœux d’obéissance, envers vos supérieurs bien entendu. Le suivant est le vœux de chasteté, notamment si vous voulez éviter toutes sortes de problèmes. On me souffle à l’oreille qu’il nous en manque un, c’est celui de pauvreté. Huumm… finalement on va le laisser tomber celui là. Je risquerais de glisser hors des limites que je me suis fixés pour ce blog. Mais nous pourrions être tenté de le remplacer par le vœux de silence, mais je sens que peu d’employés seraient capables de le mettre en pratique. 😮

L’engagement doit être totale, quitte à faire des sacrifices. L’employé de la mise en rayon se lèvera très tôt six jours sur sept. La caissière acceptera de travailler parfois jusqu’à 21h, et concédera quelques dimanches. Quant au chef de rayon, il passera jusqu’à 50% de sont temps dans le magasin. Difficile pour lui de maintenir une vie sociale épanouie. Peu importe le niveau de hiérarchie dans lequel l’employé se trouve, aucun n’est épargné. :S

Dans ce temple dédié à la grande consommation, chacun vient en aide aux brebis égarés qui brandissent leur catalogue rempli de saintes promotions. Les confessions se font à l’accueil, les hôtesses prêcheront religieusement la bonne parole où donneront l’extrême-onction pour les articles défectueux. Tout est mis en œuvre pour mener les fidèles clients vers le bon chemin. 🙁

Ce billet peut vous sembler effrayant à première vue, mais il n’en est rien je vous assure. Car voyez vous, un magasin c’est un peu comme une grande famille. Vous cohabitez avec des compagnons de galères. Mais c’est peut être ça le secret qui fait que la cohésion entre les employés du magasin prend forme, par une incroyable et bien mystérieuse alchimie. Parmi tous les boulots que j’ai pu exercer dans ma vie (et croyez moi, il me faut plus de deux mains pour tous les compter), j’ai constaté que c’est dans les grandes surfaces que le travail d’équipe est le plus perceptible. On a le sentiment d’œuvrer tous ensemble pour une cause commune (faire du chiffre). C’est peut être cette sensation incomparable qui me manque le plus à l’heure actuelle. 🙂

Partage

5 réponses

  1. Tu ne crois pas si bien dire !
    Pour travailler en ks, je me dis que je dois être porté par une onde spirituelle qui contrôle mes pulsions malsaines lorsque "tes brebis égarés" viennent bêler leur mécontentement vers moi… Il faut qd même dire que les hôtesses sont quasi-toujours les seules représentantes "accessibles" de l’enseigne et qu’il est donc facile de râler auprès d’elles, procurant (je suppose) une satisfaction au-delà de toute morale !!
    Amen ! (à défaut d’un Alléluia)
    Ps : Ma grande surface ferme ses portes à 22h ts les jours !
    Je t’embrasse :*

  2. je bosse dans une grande surface CDI 35h, je ferme du lundi au vendredi et j’ai en théorie tous mes samedi (mais euh… en théorie quoi).
    Et je peux dire, moi, que le vœu de pauvreté est respecté ? non parce que la paie hein, de l’argent de poche tout au plus.

  3. Toujours tellement bien écrits tes articles ! je n’ai jamais travaillé dans une grande surface, mais je te crois volontiers !

  4. @NinieB: 22h tous les soirs? Mon dieu!! -_- »’
    Nous on avait la chance de fermer nos portes à 20h30.

    @ut: et oui, c’est une triste vérité. Tous les employés du bas de l’échelle touchent le SMIC, et encore ceux qui ont la chance de travailler à temps plein.

    @Clélia: merci. Ravi de voir Regliss & Paprika de retour!! *\o/*

  5. Belle métaphore Nico, je trouve cela assez juste en fait !
    J’aime vraiment te lire 😉 tes articles sont tres sympas a chaque foi et plein d’humour.

    Biz"

Laisser un commentaire

 
Home Les dossiers Comme on entre dans les ordres…