Chroniques de supermarché 

Facebook Twitter Gplus E-mail RSS

L’inventaire

Mon dernier mois dans ma grande surface est rempli de « la dernière fois que… ». Cette semaine, j’évoquerai « la dernière fois que j’ai fait un inventaire ». Voila le résumé de ce samedi pas comme les autres… 🙂

L’illustration est de ~fadaises

Alors voila, je travaille 10h chaque samedi avec une amplitude de 12h (maximum légal), soit de 8h du matin jusqu’à 20h le soir (la pause de midi allant de 12h à 14h). Si vous arrivez à suivre c’est déjà pas mal, parce que moi parfois j’ai du mal. Mais bon, le problème est que je suis inscrit pour participer à l’inventaire de mon magasin, qui commence à 20h le soir. Après un savant calcul, mon chef adoré m’a demandé de décaler le début de ma journée de travail à 14h. Oula!!! Mais qu’est ce que c’est que ce patacaisse? Ca veut dire que je vais finir vers les 2h du matin!!!! :'(

Bon c’est pas grave, je me dis que je vais pouvoir faire la grasse matinée, ce qui en soi n’est pas si mal. Je me couche tard, très tard même, et je suis réveillé par un coup de téléphone de mon chef à 9h30. Il me demande de commencer plus tôt. Aille, ça commence mal tout ça. Et me voila parti pour mon magasin… :S

Arrivé sur place, je comprends que la seule raison de ma présence et d’être de permanence jusqu’à 17h pour toute l’épicerie. En gros tout le monde se repose pour ce soir, et moi je suis là pour assumer tout seul les problèmes éventuels: problèmes de prix, problèmes de stocks, …

Bon j’aime bien être seul, ça ne me pose pas vraiment de problème, mais là, jour d’inventaire, c’est une toute autre histoire. Ce jour là, les rayons doivent tenir jusqu’au prochain remplissage (qui aura lieu lundi matin). Et pourquoi me direz vous? Tout simplement car un inventaire se fait en 2 étapes: on compte d’abord les stocks en réserves, et ensuite on compte les stocks en rayons. Pour info, la réserve a été comptée la veille, ce qui signifie que l’on a plus le droit d’y toucher. Et c’est la que la situation devient périlleuse pour moi. Les samedis, les rayons se vident très très vite. Quand un client me demande d’aller chercher ce qui manque en réserve, je dois lui demander de patienter jusqu’à lundi. Et puis un autre détail amusant: ce jour là est aussi le dernier jour de la promotion en cours. Là je ne peux pas demander au client de repasser lundi, mais je lui indique de passer commande à l’accueil. C’est le seul moyen pour lui d’avoir le produit tout en profitant de l’offre promotionnelle. Il faut faire preuve de beaucoup de sang-froid et de diplomatie, car les clients ne sont pas toujours compréhensifs. Je n’ai perdu personne en cours? Ouf… 😮

Avec tout ça, mon chef m’a trouvé une autre occupation: nettoyer les reglettes des prix de toute l’épicerie. A croire qu’il m’en veut. Autant vous dire que je n’ai pas eu le temps de tout faire!! Pour info, j’ai estimé que la longueur totale à nettoyer se situe entre 1,5 et 2 km. 😡

Ca y est il est 20h, le magasin ferme, l’inventaire peut enfin commencer. Nous sommes assez nombreux: 60 employés et 60 intérimaires (120 personnes tout de même!!). Comme je suis bête et discipliné, je vais dans le rayon qui m’a été assigné sur les fiches d’inscription: les eaux. Mais mon chef n’est pas d’accord, il veut que je compte l’allée promotionnelle et les rayon petits pots pour bébé et chocolats. Ce n’est pas pour me déplaire car il y a principalement des intérimaires femelles. En gros comment ça se passe un inventaire? Chacun a en charge une portion de rayon (délimitée par la longueur des reglettes, soit une longueur d’environ 1m), il y compte le nombre d’articles pour chaque référence et colle un post-it avec le total à côté du gencode. Petite anecdote au passage, j’ai compté 164 packs de 1664 (sans commentaire…). Quand le rayon est entièrement compté, chaque produit est scanné avec sa quantité. Ensuite il ne reste plus qu’à retirer tous les post-it et replacer les produits correctement. Sacré boulot tout ça, surtout sur tout un magasin!! :p

Cette année les intérimaires sont très jeunes pour la plupart. Peut-être est-ce dû au fait que la rentrée universitaire n’a pas encore eu lieu. Les chefs veulent que l’on se tienne correctement face à eux, pour maintenir une certaine image de marque. Mais j’ai adoré la manière avec laquelle Rololo s’adressait aux jeunes demoiselles quand il devait se faire aider: « allez viens ma mignonne, fais pas ta timide!! ». J’en profite pour laisser un message à l’intention de ceux qui étaient avec moi au collège: il y avait Mickaël!!!! D’ailleurs ça me faisait de la peine de le voir se faire gronder quand il faisait n’importe quoi. :/

A 23h30, je suis enfin libéré. Je peux rentrer chez moi m’effondrer sur mon lit après avoir enduré 13h de torture!!! Encore que cette année ils se sont bien organisés. J’avais fais 3 journées successives de 5/6h-17h en mars de l’année dernière, uniquement pour le comptage de la réserve. En tout cas, ce ne sont pas les inventaires qui vont me manquer après mon départ… 🙁

Partage

14 réponses

  1. Ah sacré Rololo !

    en tout cas moi non plus ca me manquera pas les inventaires. quoique pour ce que j’ai fait au dernier…. relever la réserve ^^

    enfin au moins toi tu n’as pas fini comme la plupart. parce que une fois l’inventaire fini ils sont partis en boîte se saouler la tronche. mon chef adoré a même des trous de mémoire et une voix cassée depuis une semaine !!!!

    au passage j’en profite pour te dire que ton nom est bien sur la liste de la soirée transformiste annuelle de L. tu pourras donc t’inscrire sans probleme.

  2. Salut, je découvre ton blog, je bosse aussi dans la grande distribution au plus bas niveau (mise en rayon ELNA), et dans le même département. Les inventaires, c’est mon cauchemar, la dernière fois, on a du le refaire à cause de mon chef, il manquait 10000 € juste au rayon des conserves, on était ravies, il avait oublié je ne sais quoi (on ne nous dit jamais rien) J’aimerais pouvoir aussi donner ma démission, mais j’ai besoin de ce salaire de merde et le boulot ne court pas les rues dans mon bled. Au plaisir de te lire.

  3. j’voudrais pas dire mais, il reste plein de post-it… c’est moi qui les enlève discrètement au cours du passage en caisse…

  4. @Jessie: j’ai eu droit à des rapports très détaillés de cette soirée exceptionnelle. Mais bon, pas mal de détails doivent rester secret pour une grande partie du magasin, et heureusement… -_-‘

    @Maryse: merci et bienvenue à toi, nouvelle lectrice. 10000€ tu dis? A ce niveau, il a oublié de compter des pallettes perdus sur des racks au fin fond de sa réserve. C’est pas possible autrement. o_O

    @Superginie: enlever les post-it c’était le boulot des intérimaires. Ca te montre leur état de motivation ce soir là. En plus ils sont beaucoup mieux payés que nous, sans comentaire.

  5. sacre nico merci de devoiler ma technique d approche ^^

  6. Les "intérimaires femelles" ? C’est distingué. Elles étaient au rayon comestibles ?

    Quand aurons nous les réponses aux questions "tout ce que vous avez voulu savoir sur L sans jamais oser le demander ?"

  7. @Rololo: en tout cas elle fonctionne. Tu nous l’as prouvé samedi dernier!

    @Pierre: les réponses seront publiées en début octobre, juste après la soirée réservée aux employés de l’entreprise.

  8. @nico : looool
    mais pour apater ma "proie" samedi dernier je n ai pas autilisé cette technique..

  9. t’es trop sympa avec les clients Nico. Un simple "y en a plus" aurait suffi à les découragers

  10. @Kyo: ouais je sais, ça me perdra.

    @Claudia: je me suis rendu compte en vidant ma liste de commentaires indésirables que tu as été considéré comme spam à cause du mot diskount. J’ai perdu ton commentaire. Toutes mes excuses, c’est la première fois que ça m’arrive

  11. salut Nicolas, donc je recommence : Nouvelle lectrice, j’ai souri en lisant ton blog.. je suis employée en grandes surfaces depuis de nombreuses années, et j’ai pu constater que c’était partout pareil : le boulot, les collègues, les patrons…et les inventaires ! Y’a que l’enseigne qui change….C’est vrai que c’est dur comme job, mais au moins on ne s’ennuie jamais…Une petite anecdote pour finir : dans mon patelin le Leclerc est situé juste en face du magasin où je bosse…On a régulièrement des coups de téléphone : allô Leclerc ? Au début on détrompait les clients, mais maintenant on s’amuse un peu, on répond d’un ton suave ! ouiiii bonjour, Kévina à votre service….La cliente nous dit : je voudrais savoir si vous avez tel article ?…la dernière fois c’était pour un siège auto bébé…Oui madame, bien sûr…Pouvez vous m’indiquer le prix ?…..Oui madame, le premier prix est à 299 euros….grand silence au bout du fil…..puis : ha….bon très bien merci….Merci à vous madame, je vous souhaite une bonne journée……Et voilà une cliente qui n’ira pas chez Leclerc acheter son siège auto ! Hé oui, les journées sont longues, on se distrait comme on peut …:-) Allez bon courage pour la fin de ton mandat !

  12. Salut Nico, je lis toujours avec grand intérêt ce que tu écris. De plus ça me fait marre, et ça fait du bien. Ce que tu décris me fait penser à ce que j’ai vécu dans une autre grande surface, où j’ai vu arriver un soir tout un " troupeau " de motivés pour l’iventure. Je te dis pas les yeux des chefs, avec leur filet de bave quand ils ont vu toute cette chaire fraîche. Enfin bref. A part ça, j’ai eu le plaisir de voir sur une certaine foire… quelques uns et unes de tes futurs ex-collègues, que j’apprécis beaucoup. Je profite de ce petit mot pour faire un coucou aux autres Doc, Jéjé…. et gos bisous à Suprginie et aux autres…..

    Au fait, allez faire un tour sur http://www.ceclic.com et vous verrez ma dernière création (un peu de pub, ça fait pas de mal !!!).

    J’oubliai : Nico, tu as un gros bisous de " mes femmes " (ma femme et mes filles) qui t’apprécient beaucoup.

    Sacré Nico… un vrai bourreau des coeurs…

  13. @Claudia: en effet, on ne s’ennuie jamais. ^_^

    @Sergio: merci Sergio!! Et puis passe le bonjour à "tes femmes".

  14. lol. moi ce qui me fait rire quand je fais les inventaires c’est de voir mes collegues caissiere en jogging. lol. Comme si le fait de faire un inventaire, c’est un sport à haut risque. lol

Laisser un commentaire

 
Home Les évènements L’inventaire